OXLEY

Feux de Brousse Colossaux et Incontrôlables en Australie

Depuis des mois, l’est de l’Australie est ravagée par des feux de brousse colossaux et incontrôlables attisés par une vague de chaleur historique. Si le bilan humain reste modéré, près de 500 millions d’animaux ont sans doute péri.

Depuis la fin du printemps austral, l’Australie souffre d’une vague de chaleur exceptionnelle qui a vu de nombreux records absolus de température battus. Le vent et la sécheresse ont entraîné la généralisation de nombreux incendies colossaux et meurtriers, notamment pour la faune.
Si les feux de brousse sont communs à cette époque en Australie et participent à la régénération et l’équilibre des écosystèmes, ils ont pris, cette saison, une dimension catastrophique.

Quelles sont les causes de ces incendies ?

Cette situation météorologique à haut risque est en partie liée au dipôle de l’océan Indien selon le Bureau Météorologique Australien (BOM) : “le principal coupable de nos conditions actuelles et attendues est l’un des événements dipôles de l’océan Indien (DOI) les plus positifs jamais enregistrés“, a déclaré le Dr Watkins, directeur des prévisions à long terme du Bureau de météorologie australien qui ajoute : “un DOI positif signifie que nous voyons moins de systèmes météorologiques porteurs de pluie et des températures plus chaudes que la moyenne dans de grandes parties du pays “.

Le dipôle de l’océan Indien, aussi connu sous le nom d’El Niño indien, est une oscillation irrégulière des températures de surface de la mer, la partie occidentale de l’océan Indien étant tour à tour plus chaude et plus froide que sa partie orientale. Cf “https://www.notre-planete.info/actualites/1130-feux-brousse-Australie-incendie-animaux”

Le Culturisme est un peu comme tout autre sport. Pour réussir, vous devez consacrer 100% à votre Formation, à  l’Alimentation et à l’Approche Mentale

Les incendies meurtriers qui dévastent l’Australie sont d’une violence inédite et résultent, selon différents scientifiques, d’un “cocktail explosif” combinant le réchauffement climatique à des années de sécheresse.

CHRONIQUE D’UN DÉSASTRE ANNONCE

Au moins 25 morts, une superficie presque équivalente à l’Irlande partie en fumée, plusieurs milliers de maisons réduites en cendres, des dizaines de milliers d’habitants évacués, des millions d’animaux tués… Le dramatique bilan des incendies en Australie, qui font rage depuis septembre, pourrait encore s’alourdir puisque les autorités ont averti que la catastrophe devrait encore durer des semaines ou des mois. L’été sur l’île-continent s’achève fin février.

L’Australie est connue pour être le pays le plus touché au monde par les feux de forêt. La chaleur, la sécheresse et les incendies sont des phénomènes récurrents durant l’été austral. Mais comment expliquer leur précocité et leur intensité cette année ? Si le Premier ministre australien Scott Morrison, ardent défenseur de l’industrie du charbon, a mis plusieurs semaines avant de reconnaître que ces incendies hors normes pourraient être liés au réchauffement climatique, les scientifiques parlent, eux, d’un “lien incontestable”.

Pour expliquer ces feux exceptionnels, Nerilie Abram, professeure à l’Australian National University à Canberra, et auteure en charge de la coordination d’un rapport spécial du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) décrit sur le site de The American Scientist un “cocktail explosif”, combinant le réchauffement climatique à des années de sécheresse ainsi qu’à d’autres facteurs climatiques tels que la vitesse du vent ou encore l’humidité. En clair : le réchauffement climatique ne cause pas à lui seul ces incendies particulièrement violents, mais peut rendre les conditions météorologiques plus propices. Cf “https://www.france24.com/fr/20200107-incendies-en-australie-chronique-d-un-d%C3%A9sastre-annonc%C3%A9”

Related posts

Sommet de DAVOS de 2020. Le choc entre DONALD TRUMP et GRETA THUNBER

ADMINISTATION

Mandat d’arrêt émis contre la femme de Carlos Ghosn

ADMINISTATION

Leave a Comment